TRAME

Trame seul sans fond

ZOOM SUR...

Contacts :
Yasmina Lemoine :
y.lemoine@trame.org
Kim Deslandes :
k.deslandes@trame.org

Renouveler son projet fédératif : la FPCuma 7338 accompagnée par Trame

 

 Nouveau projet politique ? Les élus des conseils d’administration des FDCuma de l’Isère et de la Savoie se sont retrouvés en séminaire de deux jours pour travailler leur projet politique, accompagnés par Kim Deslandes et Yasmina Lemoine, formatrices à Trame. Dans un environnement montagnard dynamisant et avec la bienveillance et l’attention des animateurs des Cuma, Jay Jivan Kessaodjee et Luc Roussillon, le groupe a travaillé en plusieurs étapes. Bilan de son activité, perspectives au vu des attentes des adhérents et des évolutions en cours dans le monde agricole, projections à 10 ans.

 

Des élus engagés et des actions à lancer

Deux journées intenses, conviviales et productives. Les deux fédérations sont reparties avec des actions précises à mettre en œuvre, des élus engagés et convaincus de l’importance de leur rôle sur leur territoire, ainsi qu’une ambition réaffirmée de développement au service des agriculteurs. Merci à la FRCuma AuRA de sa confiance renouvelée et pour les bons moments de partage !

Contacts :
Kim Deslandes :
k.deslandes@trame.org
Alexis Claudel
a.claudel@trame.org

Le BTPL (Bureau technique de promotion laitière) sollicite Trame pour travailler son projet politique 2030

Dans une ambiance laitière en déprise, il est important de reconsidérer la manière dont ses experts techniques se positionnent afin de servir au mieux les coopératives laitières adhérentes. Kim Deslandes et Alexis Claudel, formateurs à Trame, ont fait travailler les élus du conseil d’administration (presque tous) et des représentants des salariés. La démarche a permis de travailler sur l’histoire, le projet initial et les résultats obtenus, puis d’analyser les éléments stratégiques de l’environnement afin d’établir points forts et faiblesses, ainsi que  menaces et opportunités.

En croisant ces éléments et confrontant le résultat aux images venues aux participants par visualisation guidée, sont ressortis les grandes priorités du BTPL ainsi que son positionnement par rapport à certains enjeux d’importance. Une méthode d’animation à double détente :  travail des élus sur leur mission politique et des techniciens avec leur regard opérationnel. Tous ont apprécié une animation très active, qui a soutenu un processus de réflexion complexe.


Contact :
Elsa Ebrard

Déléguée régionale Nouvelle Aquitaine

Tél : 06 79 86 51 19
Email : e.ebrard@trame.org

Trame co-anime des séminaires

Elsa Ebrard a eu le plaisir de co-animer le séminaire de l’équipe des conseillers en transmission du réseau des Chambres d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine, qui s’est tenu du 26 au 28 Septembre à Sarlat.

Au cours de ces trois jours, nous avons travaillé sur plusieurs sujets passionnants, notamment :

– la feuille de route de leur projet d’équipe 2024 ;
– l’appropriation de l’autodiagnostic des relations humaines de l’Association Trame et du diagnostic visant à faire le point sur le fonctionnement sociétaire, avec l’intervention de Véronique Manche ;
– le partage d’informations par Romain Fontaine et Noémie Termeau qui ont enrichi nos discussions, etc.

Trame se joint à moi, pour remercier chaleureusement Eric Ferré, responsable du pôle Transmission à la Chambre d’agriculture des Deux-Sèvres, pour sa confiance et l’antenne de la Chambre d’agriculture de Sarlat pour leur accueil exceptionnel et les moments conviviaux que nous avons partagés !

Contact :
Thierry Pons

Chargé de mission Transitions humaines et organisationnelles

Tél : 06 79 73 93 20
Email : t.pons@trame.org

 

Accélérer l'adoption des couverts végétaux pour une agriculture résiliente

Début juin à Pau, Therry Pons de Trame et Céline Vachon de la Chambre régionale d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine ont coanimé la rencontre entre les partenaires d’ADOPTAE et les acteurs du développement agricole de ce territoire particulièrement spécialisé dans la culture du maïs. Autour du sujet, la Chambre d’agriculture des Pyrénées Atlantiques, la FDcuma 640, des coopératives, des semenciers, du conseil indépendant, l’ALPAD ont partagé les enjeux locaux, le chemin parcouru seul ou en partenariat sur le sujet, identifié les profils d’agriculteurs et les cibles sur lesquelles concentrer l’énergie du projet. A noter qu’une cible particulière est ressortie sur cette zone : les producteurs de maïs grain dont toutes les pailles sont broyées lors de la moisson et sont laissées sur le sol ce qui assure une certaine couverture du sol l’hiver. Le gros des troupes est bien installé entre passifs, opposants, et hésitants quant à la mise en œuvre de couverts végétaux. Les « accidents climatiques » récents (grêle, sécheresse en 2022, excès d’eau de ce printemps qui retardent, voire empêchent les semis) rebattent sans doute les cartes. Les acteurs ont une réelle volonté de réfléchir ensemble pour mutualiser certaines actions afin que plus d’agriculteurs intègrent les couverts végétaux dans leurs systèmes de production. Prochaine étape amorcée avec les partenaires directs du projet : proposer les bases d’un plan d’actions coconstruit et mobilisant l’intelligence collective. 

Contact :
Christophe Leschiera

Responsable Communication

Tél : 06 22 49 75 96
Email : c.leschiera@trame.org

contribuer au renforcement de la filière méthanisation agricole

L’Association des Agriculteurs Méthaniseurs de France et Trame étaient de nouveau partenaires du salon Expobiogaz, les 7 et 8 juin à Strasbourg. Au programme : des animations sur un stand, l’organisation d’ateliers sur le Village agricole, la participation à des conférences.  Philippe Collin, agriculteur méthaniseur en Haute-Marne, a ainsi témoigné de son expérience : « On a lancé l’unité de méthanisation en 2010. En 2014, après quatre ans d’épandage de notre digestat, on est passé en Bio car on a arrêté les engrais de synthèse. Depuis, grâce aux effluents de l’élevage et aux déchets du territoire, on est autonome en fertilisants pour les 280 ha épandables ». Cécile Fredericq, déléguée générale de France Gaz Renouvelable, a indiqué que « 90% des répondants à une récente enquête réalisée par FGR indiquent avoir diversifié leurs sources de revenus et leur assolement suite au démarrage d’un atelier de méthanisation sur leurs fermes ». Pour Philippe Collin, « La méthanisation est un revenu supplémentaire, mais aussi une charge de travail en plus. Mais c’est surtout une création d’emplois sur les exploitations agricoles. Aujourd’hui, nous sommes cinq équivalents temps plein à travailler sur la ferme ». La méthanisation joue aussi un rôle sociétal, comme l’explique Philippe Collin : « Nous avons ouvert une station de BioGNV – Gaz naturel véhicule – qui avitaille des véhicules de particuliers et ceux de la ferme, un bus scolaire, un camion de la laiterie Caprice des Dieux ».

 

Contact :
Guillaume Delporte

Chargé de mission « Transitions alimentaires dans les territoires »

Tél : 07 64 40 94 51
Email : g.delporte@trame.org

 

Accompagner l'association des Magasins de Producteurs Fermiers des Hauts-de-France

L’association des Magasins de Producteurs Fermiers des Hauts-de-France fédère une dizaine de magasins de producteurs de la région. Elle opère autour des quatre missions principales suivantes : échanger, accompagner, communiquer et mutualiser.

Pour 2023, un chantier de visites individuelles des magasins est en cours. L’objectif est d’aller à la rencontre des producteurs, dans leur magasin, pour entendre et analyser ce que chacun vit. On y parle fonctionnement de groupe, activité économique, moyens humains, difficulté ou sujet du moment… Ces temps de prise de recul sont précieux pour les agriculteurs dans leur magasin et aussi pour le réseau, pour venir ensuite en appui là où sont les besoins. Plusieurs accompagnements de magasins sont à venir, suite à des projets spécifiques ou à des réalités qui le nécessitent. Cette année est également ponctuée de temps inter-réseaux régionaux (Hauts-de-France / Occitanie / Provence-Alpes-Côte d’Azur), à travers un projet « coopération ». C’est l’occasion de rencontres, d’échanges, de travaux avec les réseaux de magasins de producteurs d’autres régions françaises.

Enfin, le but est de tisser des liens entre agricultrices et agriculteurs, producteurs, à travers des visios régulières ou des rencontres régionales et des visites de magasins. Le réseau permet de créer du lien et de donner à voir ce qui se vit dans les autres magasins de la région.

Contact :
Adrien Boulet

Coordinateur du Pôle Transitions agro-écologiques et climatiques

Tél : 06 82 81 01 94
Email : a.boulet@trame.org

 

 

Intégrer la vision stratégique dans le conseil technique

Adrien Boulet a animé avec succès une formation de deux jours de RESOLIA sur l’intégration de la vision stratégique dans le conseil technique agricole.

La formation s’adressait à 5 conseillers de Chambres d’agriculture qui travaillent en tant qu’experts en conseil individuel ou collectif. L’objectif était de les aider à comprendre et décrypter la stratégie des agriculteurs afin d’améliorer la pertinence des conseils prodigués. Le deuxième jour de la formation a été coanimé avec Véronique Vannier, conseillère à la Chambre d’agriculture de Bretagne. Ensemble, les deux intervenants ont approfondi les concepts abordés lors de la première journée et renforcer les apprentissages par des exercices pratiques.

La prochaine et dernière étape de cette formation consistera en une séance de 3 heures en visioconférence en septembre 2023. L’objectif sera de partager les retours d’expériences des conseillers après plusieurs mois de mise en pratique des enseignements de la formation.

Contact :
Adrien Boulet

Coordinateur du Pôle Transitions agro-écologiques et climatiques

Tél : 06 82 81 01 94
Email : a.boulet@trame.org

 

 

Transition agroécologique : Trame accompagne le Service Public de Wallonie

En Belgique, le Service Public de Wallonie (SPW), c’est à dire l’équivalent d’une Région en France, a lancé un projet de soutien à la transition agroécologique qui s’inspire beaucoup du dispositif français des GIEE ou AEP (agriculture écologiquement performante) en Bretagne. Ce projet prévoit 8 actions, parmi lesquelles un appel à projet similaire aux GIEE, une étude sur le potentiel des PSE et des actions de diagnostic (biodiversité et énergie). Le SPW a fait appel à Trame pour partager son retour d’expériences sur l’accompagnement de projets agroécologiques collectifs. Adrien Boulet, Responsable du pôle « Transitions agroécologiques » à Trame est intervenu lors d’une journée d’interconnaissance des 18 collectifs lauréats de l’appel à projet. Trame a présenté sa vision de l’accompagnement d’un collectif en s’appuyant sur le cas concret d’un groupe accompagné sur l’agriculture de conservation des sols, puis quelques enseignements relatifs à l’accompagnement de l’intelligence collective. Des suites sont envisagées suite à cette intervention dont une formation de conseillers, une veille à moyen terme pour partager des résultats et productions issus de cet appel à projet.

Contact :
Elsa Ebrard

Coordinatrice du Pôle Transitions humaines et organisationnelles

Tél : 06 79 86 51 19
Email : e.ebrard@trame.org

Projet Inter-Onvar RECOLTERRA

Une trentaine de personnes représentant les 11 Onvar partenaires du projet RECOLTERRA, centré sur la transmission au sein des collectifs à vocation économique, a participé aux journées mélimélo et à des visites apprenantes. Au menu, plusieurs temps de visites et de témoignages de collectifs d’agriculteurs tels la ferme des Volonteux, la SCAEC des jeunes vignerons, l’Union des Jeunes Viticulteurs Récoltants, des SCIC courts-circuits, la SIC La Carline, SCIC Les fermes partagées, l’Association Agri-court… Le but était de comprendre en quoi ces types de collectifs facilitent la transmission des compétences, du travail, des capitaux, de la motivation, et sont attractifs pour des porteurs de projets.

De plus, ont été organisées des séquences de travail pour partager les actions de chaque Onvar sur le sujet de la transmission. Le but était de dégager des complémentarités, des idées de partenariat, des mutualisations possibles telles que les formations, les accompagnements, les plaidoyers pour lever certains blocages administratifs ou politiques. Les agriculteurs paysans présents étaient ravis de ce travail en partenariat !